Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup


télécharger 37.24 Kb.
typeDocumentos
exemple-d.com > loi > Documentos



ASSEMBLEE GENERALE

11 JANVIER 2010


Présents : Séverine BARBE, Francis BONGRAND, Joëlle BUCH, Christine CORNUT, Paula DA SILVA, Jacqueline DE PAW, Catherine DONNADIEU-TROCME, Geneviève ERB, Xavier GALAUP, Jean-Louis GEBEL, Jean-Marie GRANDADAM ,Myriam HALFF, Pierre HALFF, Sophie JACQUES, Sylvie KEMPF, Anna MARCOUZZI, Brigitte MUNCH, Janou NEVEUX, Catherine OLRY, Arsène OTT, Elisabeth PFLIEGER, Albert POIROT, Nathalie PORTE, Isabelle RAMON, Anne Hélène RENTZ, Aude ROLLER, Suzanne ROUSSELOT, Nadia RUSTOM, Cécile SASPORTES, Frédérique SURMELY, Olivier THOUVENOT,Danielle TAESCH, Sophie TAESCH, Josiane TSCHAEN

Ouverture de séance à 9h45 à la Médiathèque intercommunale de Rouffach

Monsieur TOUCAS, maire de Rouffach, accueille l’assemblée

Sarah LAUREY, directrice de la médiathèque souhaite la bienvenue

INTRODUCTION

par Danielle TAESCH, présidente de l’ABF Alsace

Remerciements à Christelle CREFF pour la subvention accordée par la DRAC et à l’assemblée pour sa présence

L’année 2010 est celle du changement : élections et renouvellement important du CA.

Dominique AROT quitte la présidence de l’ABF.

Hommage à l’équipe précédente qui a travaillé en 2009.

BILAN :

Le CA s’est réuni 4 fois. Il a travaillé sur la formation, la préparation des journées d’étude et l’AG.

Il a représenté l’Alsace au Conseil National.

Le séminaire des groupes aura lieu fin janvier.

Le CA a organisé :

1 visite de la bibliothèque de Liestal a eu lieu en mai, dans la logique du congrès sur l’architecture.

2 journées d’étude se sont déroulées

-en août lors du festival METEO (ancien festival Jazz) : Musiques improvisées. Une fiche projet a été envoyée au national pour une subvention de 200 €. L’ABF a financé 400 € au festival.

-en novembre lors du Salon du livre de Colmar : Bibliothèque et handicap. Anne-Marie BOCK et Magali RISSER l’ont organisé. Merci a toutes les deux. 60 participants environ. Un regret : peu de haut-rhinois se sont déplacés.
FORMATION :

Isabelle RAMON (Mulhouse) et Anne DIVE (Strasbourg) sont absentes.

Seul le centre de Strasbourg a fonctionné. Faut-il conserver qu’un seul centre à l’avenir ? Le centre de Strasbourg continuera probablement seul.

La formation est le cheval de bataille de l’ABF.

BILAN FINANCIER :

Par Jean-Louis GEBEL trésorier

Voir documents en annexe.

Le budget de départ avoisinait les 7000 € pour tous les groupes après redistribution des recettes.

La DRAC Alsace a donné 3000 € de subventions pour les journées d’étude et le centre de formation de Strasbourg.

Le budget est excédentaire car le salaire de la secrétaire du centre de Strasbourg a été versé par le national.

Débat : faut-il comptabiliser tous les frais supportés par les différents établissements lors des journées d’étude et de la formation ? Notre fonctionnement repose sur le bon vouloir des directeurs de bibliothèques.

Albert Poirot regrette la présentation du budget, et que le montant de la subvention de la DRAC s'affiche comme devant compenser une hausse des dépenses administratives. Pour lui, cette présentation risque de ne pas convenir à la DRAC, surtout si aucun contact préalable n'a été pris. Une présentation en déficit aurait été plus correcte sur le plan des faits.

Le budget est approuvé et quitus est donné au trésorier.

ACTIVITE PREVUES EN 2010 :

Une journée d’étude sur la documentation numérique est prévue.

MOTIONS :

Le National souhaite que chaque groupe discute sur 2 motions.
-motion sur les bibliothèques en prévision d’une loi sur les bibliothèques.

Profession de foi, catalogue des fonctions des bibliothécaires.

L’état se désengage. L’encadrement se professionnalise.

La motion définit les conditions d’accès du public aux bibliothèques (gratuité)

Une fondation nationale pour les bibliothèques est en prévision (pour développer le mécénat)
Débat à faire remonter lors du Conseil National

Janou NEVEUX : les compétences de la fondation devraient être inhérentes à notre profession.

Suzanne ROUSSELOT : exemple de l’Allemagne avec la fondation BERTELSMANN qui subventionnait les bibliothèques pendant une quinzaine d’années. Une fondation pourrait être intéressante.

Pierre HALFF : texte disparate. D’où vient-il ?

Arsène OTT : une fondation peut capitaliser tout le travail fait par IABD : droit d’auteur, organisation des services au public…

Danielle TAESCH : C’est une plate-forme préparatoire.

Sophie JACQUES : cette version de la motion ne peut pas être définitive.

Albert POIROT : ce texte doit être voté au Parlement. Il faut une majorité. Il est donc nécessaire d’obtenir un consensus. Hors dans ce texte, des paragraphes ne passeront jamais. Le texte est trop orienté « bibliothèques territoriales ». Les bibliothèques universitaires sont aussi des bibliothèques publiques. Le vocabulaire, la formulation doivent être revus.

Le « label » est maladroit. Il faut aller au-delà.

La gratuité n’est pas possible car les droits universitaires sont payants.

Pour la protection du droit à l’usager, il faut interpréter au plan local le droit européen.

La loi devrait prévoir la numérisation et l’envoi en ligne (PEB).

Une loi sur les bibliothèques devra se baser sur une idée centrale telle que le droit des usagers.

Nous soutenons l’ABF mais elle devrait revoir ce texte.

Catherine DONNADIEU-TROCME : ce texte manque de recul. La documentation électronique est à intégrer.

Il faut aussi parler des usages des étudiants.

Christine CORNUT : une fondation pour quelles bibliothèques ? Les petits établissements avec des petits projets seront probablement oubliés.

Danielle TAESCH : L’ABF ne fait pas vraiment son travail.

Suzanne ROUSSELOT : association professionnelle et fondation sont 2 choses différentes. La fondation se positionne plutôt vers l’innovation, la réflexion sur la société civile.

Pierre HALFF : le texte reprend des généralités puis tout à coup développe des points très précis.

Arsène OTT : une fondation n’a pas besoin d’une loi pour naître. La motion devrait éliminer ce paragraphe.

Olivier THOUVENOT : c’est positif de tendre la main au privé.

Jacqueline DE PAW : existe-il déjà en Europe une loi sur les bibliothèques qui pourrait servir d’exemple pour s’y référer ?

Danielle TAESCH : oui.

Le texte est à reprendre dans son ensemble. Il a déjà été discuté à l’AG lors du dernier congrès mais il a été distribué trop tard et les personnes présentes ont protesté.

Albert POIROT : Il faut une majorité pour voter une loi.

Pierre HALFF : nous ne pouvons pas voter sur un texte non abouti.

Danielle TAESCH : nous feront remonter notre débat au National à Amiens.
Conclusion : on en reste là. On ne vote pas. On fera remonter nos observations
-motion sur le métier :

Les bibliothécaires assurent un service public (déclaration commune des bibliothécaires de l’ABF (motion : congrès ABF).

Danielle TAESCH . Nous sommes des médiateurs. C’est enfin dit.

Albert POIROT : il y a du « n’importe quoi » rassemblé par des collègues bien intentionnés.

Suzanne ROUSSELOT : à quoi sert ce texte ?

Danielle TAESCH : je ne sais pas. La lecture de ce texte pendant l’AG est une injonction du national.

Ce texte renvoi au dernier numéro de Bibliothèque(s) : Intimités.

Christine CORNUT : quel est l’origine et l’objectif de ce texte ?

Pierre HALFF : quelle finalité ? Texte non abouti et lieux communs.

Albert POIROT : l’ABF se mêle de la liberté des collectivités. Le texte est peu intéressant. L’ABF devrait faire autre chose. Ce n’est pas un niveau national. Il aurait été plus pertinent de faire une motion sur la gratuité.

Plusieurs personnes abondent en ce sens : texte inadéquat, fourre-tout, inintéressant.

Janou NEVEUX : cela semble être des réponses à des positions syndicales.
Conclusion : pareil que pour le texte précédent

ELECTIONS :

Les professions de foi des candidats et les bulletins de vote ont été envoyés.

Tous les types de bibliothèques doivent être représentés, ainsi que les 2 départements.

Le Conseil d’administration doit comporter 20 membres maximum. 16 se présentent.

6 personnes de l’ancien bureau restent en place.

C’est l’AG qui élit le président et non plus le CA.

Les réunions regroupent en général tous les membres du CA et parfois les responsables des centres de formation.

Albert POIROT : comment les candidats présidents voient-ils la coopération au niveau régional ? CORDIAL ?

Xavier GALAUP : la coopération est logique. ABF et CORDIAL doivent travailler ensemble

Pierre HALFF : la coopération régionale doit être plus claire qu’au niveau national
Après dépouillement des bulletins de vote, les 16 membres qui se présentent sont élus
Joëlle BUCH BDBR

Christine CORNUT Bibliothèque de Saverne

Paula DA SILVA BDBR

Catherine DONNADIEU-TROCME BNUS

Jean-Louis GEBEL BU Mulhouse

Xavier GALAUP BDP 68

Jean-Marie GRANDADAM BM Colmar Europe

Pierre HALFF Médiathèque Benfeld

Sylvie KEMPF BM Riedisheim

Florence LACROIX Médiathèque Haguenau

Anna MARCUZZI BM Mulhouse

Janou NEVEUX Médiathèque André Malraux Strasbourg

E. PAWLICKI Médiathèque Marlenheim

Anne Hélène RENTZ BDP 67 Villé

Danielle TAESCH retraitée

Agnès WINIEWSKI MISCHA université Strasbourg
Président : Pierre HALFF

Vice-président : Xavier GALAUP
Votants : 55

Nuls : 4

Blancs : 3
Catherine DONNADIEU-TROCME remercie Danielle TAESCH pour son engagement comme présidente au sein de l’ABF Alsace.

Pierre HALFF remercie l’ancienne équipe pour son travail.

DIAPORAMA : Bibliothèques d’avenir aux Pays-Bas. Relation de voyage

Présentation par Janou NEVEUX

Diaporama crée par Janou NEVEUX, Anne-Marie BOCK et Florence LACROIX

DIAPORAMA : Bibliothèques finlandaises

Présenté et créé par Xavier GALAUP

similaire:

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup icongueugnon jean Yves, garnier francis, ventolini giorgio, cochin, Nelly,...

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconP mairie de sainte catherine

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconListe d’émargement atih joëlle Dubois Max Bensadon cnil
«intellectuelle» d’analyse «hors sol – hors dossier nominatif» d’un cas de codage, à visée de formation ou d’optimisation

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup icon25 Suppléants : Madame Christine fortuna, Messieurs Olivier panier et Gérard lotzer

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconCatherine bodin maitam
...

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconAdresse mail : accueil@centresocial-sp fr
«animation globale» et «animation collective famille» du centre social Christine Brossier à Sury le Comtal

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconUniversité de Montréal Marie-catherine escolan université de technologie de Compiègne
«Qualité, Evaluation, Organisation et Performance dans les établissements de santé»

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconInterview de Christine Bisconte «les Marécages du Prince»
«U». Je ne savais pas, à ce moment-là, que vingt ans plus tard, en 2003, je connaîtrais une autre année des «U», avec un élevage...

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconObjet d’étude : La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation
Au bonheur des dames, L’invention des grands magasins, docu-fiction de Christine Le Goff et Sally Aitken (2011), tableau de la condition...

Séverine barbe, Francis bongrand, Joëlle buch, Christine cornut, Paula da silva, Jacqueline de paw, Catherine donnadieu-trocme, Geneviève erb, Xavier galaup iconBulletin d’information n°5 Séminaires de l’iismm lundi 30 avril Christine...
«Archives de la Palestine mandataire (1922-1939) : de l’identification des sources à la fabrique de l’histoire. Etudes de cas» Karène...






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com