Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ?


télécharger 0.51 Mb.
page6/9
typeDocumentos
exemple-d.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Renforcer l’ouverture du quartier et la mobilité des habitants


La mobilité des personnes et des biens est sans doute le thème le plus au cœur de l’articulation entre renouvellement urbain et troisième révolution industrielle (TRI), mais avec des points de départ différents. L’esprit du renouvellement urbain vise d’abord une augmentation de la mobilité des personnes pour traiter une problématique d’enclavement social, souvent facilitée par des choix urbanistiques. Les solutions passent beaucoup par les transports collectifs, à développer et sécuriser. Les déplacements en vélo sont encouragés pour leur contribution à la mobilité individuelle à moindre coût. Dans une logique TRI, le souci premier est de développer le recours à des modes de transports peu ou pas émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Il s’agit alors de faciliter des mobilités par l’apport et / ou le transfert vers des modes dits « doux » (transports en commun, vélo, véhicules électriques, déplacements pédestres) ou de partage (covoiturage, location). Renouvellement urbain et TRI ont pour ennemi commun la traditionnelle voiture individuelle qui consomme, pollue, coûte et encombre les espaces urbains.

Les acteurs mobilisés profitent d’un contexte plutôt favorable. Sur le plan règlementaire, des textes existent pour imposer des réflexions et des choix d’aménagements favorables aux modes doux (citons par exemple la loi Laure de 1996). Sur le plan technique, le développement de mobilités électriques et des communications numériques facilite l’émergence d’une offre non émettrice de GES et possiblement partagée. Le thème de la mobilité concernant tous les âges, la dynamique citoyenne a un haut potentiel. Elle peut faciliter la mise en œuvre d’une grande refonte de la mobilité respectant la logique de la TRI.

  1. Faire un état des lieux des pratiques de mobilité 22

  2. Augmenter la part des transports partagés (transport en commun, covoiturage) 23

  3. Augmenter la part des mobilités non consommatrices ou « actives » (pédestres, vélo, skate) 24

  4. Développer les mobilités électriques 26

  5. Réduire les mobilités contraintes hors quartier 27



Engagement

Faire un état des lieux des pratiques de mobilité

Objectif visé

La connaissance des mobilités (mode, motifs, horaires, flux, usagers) est un préalable nécessaire pour connaître les besoins, les attentes, et les potentiels à valoriser pour aller vers des déplacements moins carbonés et moins contraints.

Enjeu global, bénéfices attendus, argumentaire

Enjeux globaux

Bénéfices attendus

Connaissance préalable à des actions efficaces et en phase avec les besoins et attentes

Effet d’information et d’interpellation des habitants

  • Identification des motifs et formes de mobilité, dans et hors quartier

  • Repérage des mobilités contraintes, par services et équipements structurants

  • Identification des priorités et potentiels

Lien avec les critères Rev3 (critères Rev3 et critères associés)

c:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-mobilite.png

Acteurs pertinents (et spécifiques)

Ville

Bailleurs – habitants – associations pour relais

Transporteurs en commun et taxi

Dimension citoyenne

Problématique de mobilité universelle, s’adressant à tous

Eclairage sur les modes de vie via les mobilités

Effet d’information et d’implication de tous les profils habitants

Actions

Enquêtes qualitatives et qualitatives sur les pratiques

Opérations d’observation, visant les déplacements pédestres

Cartographie des circuits, flux, et modes de déplacement

Qualité des aménagements (TC, piétonnier, cyclable…)

Evaluation des espaces rattachés à chaque mode de transport (circuit, stationnement).

Indication des temps de trajet

Production d’une stratégie de mobilité adaptée

Ressources, dispositifs, outils, accompagnement

Associations locales pour la mobilisation des habitants

Recours possible à des personnes ressources habitantes

Niveaux de performance

*

**

***

Information et sensibilisation des habitants

Tous les profils enquêtés

Habitants impliqués dans la réalisation des enquêtes

Habitants partie prenante dans les différentes phases (production, analyse, plan d’actions)

Cartographie

Des flux, modes de transport et motifs…

…pour toutes les profils d’habitants

…pour les mobilités intra et vers autres quartiers

Objectifs d’actions centrés sur les mobilités

Amélioration de la mobilité des non motorisés

Amélioration des mobilités douces

Développement des mobilités électriques

Objectifs d’actions centrés sur les capacités cognitives des populations

Effort sur la qualité des informations et ses supports

Exercices d’information et de cognition avec expert

Exercices avec implication pédagogique d’habitants

Points de vigilance, risques

Intégrer les mobilités empêchées par inadaptation ou manque de solutions

Se méfier des doubles (Cf. variation de modes et intermodalités)

Exemples, sources






Engagement, objectif

Augmenter la part des transports partagés (transports en commun, covoiture)

Objectif visé

Les transports en commun sont en phase avec les objectifs du renouvellement urbain (désenclavement, accessibilité financière, réforme des espaces urbains…) et ceux de la TRI (moins de déplacements en VL, moins de GES). Une présence en phase avec les besoins dans les quartiers RU est un invariant. Leur développement est une opportunité d’ajustement de l’offre aux besoins, notamment en matière d’accessibilité des commerces et services.

Enjeu global, bénéfices attendus, argumentaire

Enjeux globaux

Bénéfices attendus

  • Réduction des GES transports

  • Réduire les mobilités et la dépendance automobile




  • Réduction du désenclavement du quartier

  • Réduction de la dépendance à la voiture

  • Gain sanitaire par l’amélioration de la qualité de l’air

Lien avec les critères Rev3 (critères Rev3 et critères associés)

c:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-mobilite.png

Acteurs pertinents (et spécifiques)

Ville - Transporteur – aménageurs – opérateurs numériques

Dimension citoyenne

Mobilité facilitée des non motorisés

Désenclavement social et géographique

Culture de la mobilité et de l’autonomie

Actions

Repérage des pratiques lors de l’état des lieux (données transporteur)

Amélioration des conditions d’accessibilité physique

Diagnostic personnalisé en direction des ménages

Amélioration de l’information sur l’activité des TC (passages, incidents…)

Développement des mises en contact interpersonnelles pour plus d’usages partagés des véhicules individuels

Ressources, dispositifs, outils, accompagnement

Objectivation des usages par les données d’activité des TC

Niveaux de performance et actions associées

*

**

***

Transport en commun

Arrêt(s) de bus sur le quartier

Liaison directe au centre-ville

Système navette d’arrêt à la demande

Qualité des liaisons

Liaison directe au centre-ville







Qualité des arrêts

Abri anti-pluie…

…avec banc d’attente

…système d’info sur attente et correspondance

Temps de fréqeunce du bus

Moins de 10 minutes le jour

Moins de 10 minutes jusqu’à 22 heures

Service constant semaine et week-end

Covoiturage

Mise en place interface de réservation







Points de vigilance, risques

Confort des arrêts de bus (fauteuil et protection pluie)

Fréquence des passages et plages horaires adaptées aux besoins

Localisation des arrêts (Cf. services, commerces, personnes âgées…)

Exemples, sources






Engagement, objectif

Augmenter la part des mobilités non consommatrices, appelées « mobilités actives » (déplacements pédestres, vélo, skate, trottinette…)

Objectif visé

Les mobilités douces étant un levier majeur d’une réduction des GES, elles doivent être facilitées et encouragées. Souvent malmenées par l’aménagement urbain, ces pratiques doivent être facilitées en levant leurs principales contraintes (qualité des liaisons, sécurisation…). Elles s’opposent notamment aux mobilités automobiles de courte distance. Les mobilités actives sont peu développées par manque d’infrastructures et de la priorité donnée aux mobilités motorisées.

Une mobilité active doit s’inscrire dans l’intermodalité des transports afin de faciliter les déplacements quelle que soit la distance et l’état physique ou mental des personnes et de réduire les modes les plus polluants et consommateurs d’énergie carbonée (pétrole…) ou à risques (électricité nucléaire…) en développant la continuité des parcours (onde verte).

Enjeu global, bénéfices attendus, argumentaire

Enjeux globaux

Bénéfices attendus

  • Réduction des GES transports

  • Réduire la circulation automobile

  • Réduction de la dépendance automobile

  • Réduction des coûts de mobilité dans les budgets domestiques

  • Amélioration de la qualité de l’air

  • Baisse des nuisances sonores

  • Amélioration de la santé des personnes et des indicateurs de santé publique

  • Réduction du risque d’accident grave

  • Réduction des coûts d’infrastructure

  • Incitation au commerce de proximité

Lien avec les critères Rev3 (critères Rev3 et critères associés)

c:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-economie-circulaire.pngc:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-mobilite.png

Acteurs pertinents (et spécifiques)

Etat et collectivités (plan d’action concerté), Associations usagers et promotion mode actif (conseils aux collectivités, experts mobilité, aménagement, pratiques, apprentissage), collectif d’habitants, structures scolaires (école, collège, lycée), entreprises (IKV), le CREM, ARS, DRC

Dimension citoyenne

Habitants à la fois prescripteurs et premiers bénéficiaires

Facilitation des relations interpersonnelles (Cf. meilleure urbanité)

Progression de la sécurité par la progression de la fréquentation des espaces de circulation et de passage

Bénéfice sanitaire attendu

Enjeu de représentation positive en direction des jeunes

Sociabilité et services par achat et réparation des vélos

Actions

Plan d’actions en phase conception (concept, faisabilité, expérimentation et déploiement) et Schéma Mobilité Actives

Faciliter et sécuriser les circulations et liaisons

Réduction réfléchie des emprises destinées à l’automobile

Activités économique et citoyenne par les vélos (réparation et gardiennage)

Diagnostic personnalisé en direction des ménages

Création et / ou restauration de proximité des services et commerces

Collectifs d’apprentissage par des personnes déjà praticiennes

Convaincre de l’intérêt personnel des mobilités actives, et de l’intérêt commun

Développer les infrastructures entre quartiers résidentiels, zone commerciales, d’activités…

Former les élus et autres acteurs des projets

Améliorer les représentations sociales des modes actifs vs modes inactifs

S’inscrire dans l’intermodalité avec ses acteurs

Ressources, dispositifs, outils, accompagnement

Adossement à des actions santé

Intérêts variés des vélos : mobilité, insertion économique, anti-précarité transport

Art. 20 de la loi LAURE (Loi sur l’Air et l’Utilisation rationnelle de l’Energie, 1996 !) transcrit au L. 228-2 du CEnv., PDU, PDE, PLU, CEREMA, FUB (et son projet ALVEOLE), ADAV (intervenant PNRU1) et son CREM

Niveaux de performance

*

**

***

Part des mobilités non motorisées

5% des déplacements

Ou Moins 5%

Ou + 15%

10%

Moins 10%

+30%

15%

moins 15%

+50%

Progression du parc vélo










Implantation station vélos en libre-service










Points d’ancrage vélo

< + 5%

+ 5 à 10 %

+ 10 %

Création d’ateliers de réparation de vélos

Rien

+ 1 ETP

  • 1 ETP

Réduction pollution automobile










Réduction nuisance sonore










Réduction accidents de la route










Points de vigilance, risques

  • Sécurisation du stockage des vélos sur la voie publique

  • Préservation du commerce spécialisé

  • Vigilance vis-à-vis des représentations défavorables touchant les modes actifs, en particulier le vélo (non-respect des feux et des piétons, dangereux…).

  • Puissance de la représentation sociale de la voiture (publicité, prétendue valorisation personnelle et prétendu espace de liberté…)

Exemples, sources

Baromètre ville cyclable www.parlons-velo.fr

Politique cyclable : https://droitauvelo.org/-Dossiers-

Impact de la politique d’aménagement sur la mobilité : cas des éco quartiers de Vauban et Rieselfeld à Fribourg, All. : http://journals.openedition.org/eue/pdf/576



Engagement, objectif

Développer les mobilités électriques

Objectif visé

Le développement des mobilités électriques (voitures, vélos, trottinettes…) permet de jouer sur plusieurs axes de la TRI : réduction des GES, gain sanitaire, autoconsommation électrique dans le cas d’installation sur site. S’ajoute à cela une réduction des nuisances sonores, importante pour le confort de vie en ville.

Enjeu global, bénéfices attendus, argumentaire

Enjeux globaux

Bénéfices attendus

  • Réduction des GES transports

  • Mobilité accrue par les vélos électriques (distance, chargement, assistance aux capacités physiques)

  • Réduction des nuisances sonores

  • Développement du mix énergétique par les véhicules hybrides

Lien avec les critères Rev3 (critères Rev3 et critères associés)

c:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-mobilite.pngc:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-energies-renouvelables.png

Acteurs pertinents (et spécifiques)

Ville – EPCI – aménageurs – acteurs du réseau électrique – bailleurs locatifs sociaux

Dimension citoyenne

Citoyens prescripteurs

Bénéfice sanitaire attendu

Actions

Déploiement d’infrastructures de recharge, pour véhicules électriques et hybrides

Implantation sur l’espace public et en espaces privés

Ressources, dispositifs, outils, accompagnement

Aides nationale, régionale ou locale régulières

Véhicules électriques convertibles en ressource de stockage

Niveaux de performance

*

**

***

Réduction des mobilités motorisées

Réduction de la circulation automobile







Création d’un parc électrique (voitures, vélos)










Bornes de chargement (espaces public et privés)










Emplois créés par le parc électrique










Points de vigilance, risques

Accessibilité financière des véhicules concernés

Sécurisation des infrastructures de recharge

Exemples, sources






Engagement, objectif

Réduire les mobilités contraintes hors quartier

Objectif visé

Même non dénuées d’effets positifs (sortie, sociabilité…), les mobilités contraintes posent avant tout des problèmes (temps mobilisé, coût induits, fatigue, dépendance vis-à-vis des personnes ressources). Ceux-ci pèsent d’abord sur les ménages non motorisés, et font l’effet d’une double peine. L’objectif visé a donc plusieurs enjeux : développement durable, qualité de vie, équité de traitement.

Enjeu global, bénéfices attendus, argumentaire

Enjeux globaux

Bénéfices attendus

  • Réduction les nuisances de mobilité (GES, temps, coût, risque)

  • Amélioration de l’offre en services et commerces à proximité

  • Décloisonnement du quartier (services et commerces pour tous)

  • Renforcement du lien social

Lien avec les critères Rev3 (critères Rev3 et critères associés)

c:\users\christopheo\desktop\owncloud auddicé\projets\rev3\kit comm v2 hdf\pictos piliers\pilier-economie-circulaire.png

Acteurs pertinents (et spécifiques)

Ville – services publics de proximité – unions commerciales – CCI

Dimension citoyenne




Actions

Identification des mobilités contraintes par l’état des lieux

Evaluation des besoins et attentes par concertation et co-construction

Exploitation des outils numériques

Exploration de solutions diversifiées (outils numériques, services et commerces mobiles, espaces éphémères…)

Ressources, dispositifs, outils, accompagnement

En phase avec le retour du petit commerce

Niveaux de performance

*

**

***

Réduction des mobilités motorisées










Réduction des mobilités contraintes hors quartier










Offre de services et commerces

Présence de commerces et services de base

Diversification des commerces et services




Points de vigilance, risques

Tenir compte des démarches et achats possibles à distance

Vigilance vis-à-vis des besoins des personnes non motorisées et âgées


Exemples, sources





1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconCroisement des referentiel pse / referentiel de formation

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconRapport 27-34
«Glossaire des termes et expressions utilisés» qui fait partie intégrante du référentiel normatif. Un extrait de ce glossaire est...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconL’accompagnement patrimonial des dirigeants dans leurs opérations haut de bilan

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconRégime de tva applicable
«Paquet tva», la tva applicable dans le cadre des opérations intra-communautaires entre opérateurs assujettis à la tva (B to B) est,...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconAaa et [en option] [Autres académiques]
«partie recipiendaire») d'une autre partie (ci-après nommée «partie divulgante») s'engage à ce que les informations confidentielles...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconAaa et [en option] [Autres académiques]
«partie recipiendaire») d'une autre partie (ci-après nommée «partie divulgante») s'engage à ce que les informations confidentielles...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? icon1 Pourquoi la tva apparaît-elle dans les comptes de tiers ?

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconNotification d’utilisation d’un agent aux fins de fournir des services...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconLabellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D)
«Démarche globale de développement durable dans les écoles et les établissements scolaires (E3D) référentiel de mise en œuvre et...

Partie 1 Pourquoi décliner le référentiel Rev3 dans le champ des opérations de renouvellement urbain ? iconRemarques pour une bonne lecture de ce document
«juxtaposés». L’essentiel des apports de connaissance est réalisé par l’enseignement technologique transversal. Certaines connaissances...






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com