Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet


télécharger 114.73 Kb.
page1/13
typeBibliographie
exemple-d.com > documents > Bibliographie
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13



www.tabbourt.com (Bibliographie de l’Afrique du Nord antique et médiévale)

Bio-Bibliographie d’ Alfred Merlin (1876-1965)




  1. Principales dates

  2. Notice biographique par Georges Tessier (1965)

  3. Bibliographie par ordre chronologique

  4. Textes divers sur Internet

I) Principales dates, éléments biographiques à compléter

Editeur de l’Année épigraphique


Avec René Cagnat à partir de 1932 (jusqu’en 1935) puis seul (mais Jean Gagé certaines années) jusqu’en 1964.

Secrétaire perpétuel de l’AIBL


De 1948 à 1964, secrétaire perpétuel honoraire 1964 (Georges TESSIER lui succède) et meurt en 1965.


Notices sur Alfred Merlin


E. Gran-Aymerich, Dict. Biographique d'Archéologie, 1798-1945, CNRS, 2001, p. 456-7. Merlin Louis ( ?)

Teissier (G.), Notice sur la vie et les travaux de M. Alfred Merlin, CRAI, 1965, p. 482-494.


II) Notice biographique par Georges Tessier





NOTICE SUR LA VIE ET LES TRAVAUX DE M. ALFRED MERLIN, SECRÉTAIRE PERPÉTUEL HONORAIRE DE L'ACADÉMIE PAR M. GEORGES TESSIER, SECRÉTAIRE PERPÉTUEL


Parue dans CRAI, 1965, p. 482-494. Nous rajoutons quelques intertitres.

Introduction



MESSIEURS,
Un soir d'hiver de l'année 1953, René Dussaud, secrétaire perpé­tuel honoraire de notre Compagnie, remettait la cravate de com­mandeur, de la Légion d'honneur à celui qui, quatre à cinq ans aupa­ravant, avait accepté de prendre sa succession. La cérémonie avait lieu au musée de Caen. Plusieurs d'entre vous en ont gardé le souvenir et se rappellent aussi l'allocution prononcée par le nouveau dignitaire. En la relisant, je croyais entendre la voix de l'homme simple, mesuré, affable que nous avons connu. Je prenais en même temps une conscience plus nette de l'immense labeur, poursuivi avec une régularité et une constance exemplaires, qui a fait l'unité de sa vie. L'image s'imposait à moi de ces longs sillons rectilignes dont la plaine beauceronne avait offert le spectacle à ses yeux d'enfant et d'adolescent.

Interprétant tour à tour les symboles figurés au revers du joyau qui lui était offert, le héros de la fête en arrivait au profil de la déesse qu'il appelait « la bonne Athéna, dont je n'ai été quant à moi, disait-il,, qu'un humble desservant, Athéna, dont la figure couronne toutes ces évocations, comme elle préside à nos travaux académiques, inspirant nos oeuvres, et nos jours ». Le terrien solidement équilibré, l'humaniste chrétien, qui s'oubliait à brûler un grain d'encens sur l'autel d'une divinité païenne, n'appartenait pas à la [484] race des Cimmériens rêveurs. Il ne s'était à coup sûr jamais laissé séduire par les ensorcelantes incantations de la Prière sur l'Acropole. Jamais il n'avait été tenté de confondre le bien et le mal, le plaisir et la douleur, le beau et le laid, la raison et la folie. Jamais il ne s'était abandonné au vertige de l'abîme. Et pourtant ne percevez-vous pas dans les lignes que je lisais à l'instant comme un écho lointain de l'hommage ambigu rendu par Ernest Renan à « la déesse dont le culte signifie raison et sagesse » ? Raison et sagesse, tels sont les mots qui donnent la clef du comportement sans mystère de celui dont j'ai à évoquer aujourd'hui la vie et les travaux.

Enfance et études



Maurice-Joseph-Alfred Merlin était né le 13 mars 1876 « dans l'antique Orléans, sévère et sérieuse », trois ans après Charles Péguy, dix-huit mois avant Raoul Blanchard, tous deux futurs normaliens comme lui. « On peut dire dans le sens le plus rigoureux des termes qu'un enfant élevé dans une ville comme Orléans, entre 1873 et 1880, a littéralement touché l'ancienne France..., qu'il a littéralement participé de l'ancienne France... On peut même dire qu'il en a participé entièrement, car l'ancienne France était encore toute, et intacte ». Ainsi parlait Péguy, à sa manière appuyée, mais évoca­trice du milieu éminemment traditionnel dans lequel a grandi notre confrère et qui l'a marqué pour toujours. Il l'a marqué plus profon­dément que ses deux compatriotes et contemporains, garantis qu'ils étaient contre une emprise trop exclusive par la verdeur de leur tempérament et la vigueur de leur atavisme plébéien, partant plus spontanés et plus épanouis que le fils unique d'une famille bour­geoise, fidèle par surcroît aux austères enseignements inculqués à ses diocésains par l'évêque Dupanloup au cours d'un épiscopat étalé sur près d'un demi-siècle. Contre la monotonie du quotidien, le seul recours d'un enfant docile et bien doué ne pouvait être que le travail. Au petit séminaire de Sainte-Croix d'Orléans, Alfred Merlin fit de solides études secondaires. Il y laissa, au dire du supérieur dont j'ai eu sous les yeux le témoignage autographe, le souvenir d' « un élève excellent, des plus brillants et des plus exemplaires ». Le bac­calauréat passé, l'élève exemplaire de Sainte-Croix prit la route de Paris pour entrer en rhétorique supérieure au collège Stanislas. Un an plus tard, il était licencié ès-lettres. De Stanislas il émigra à Henri IV et fut reçu à l'École normale au concours de 1896. Aucune hésitation, semble-t-il, dans le choix d'un avenir que son père, agréé auprès du tribunal de commerce d'Orléans, avait, avant de faire son droit, ambitionné pour son propre compte, mais auquel un verdict médical injustifié l'avait obligé de renoncer.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconBibliographie 1° De quel contrat s’agit-il ?
«le comité de la réglementation bancaire possède un pouvoir réglementaire par lequel IL fixe les prescriptions d’ordre général applicables...

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconLe Capital Investissement (les fcpr, les fcpi et les fip) Recueil de Textes
«Fonds») régi par l’article L. 214-30 du code monétaire et financier et ses textes d'application ainsi que par le présent règlement...

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconBibliographie Cette bibliographie contient uniquement les travaux...
«Le patrimoine au décès en 1988», insee-résultats n°390 (série Consommations-modes de vie n°71), avril 1995 (117p.)

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconConditions generales de vente fibragglo forbach
«le Contrat». Elles sont disponibles sur simple demande et consultables sur le site Internet

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconSynthèse établie par la documentation du clemi
«nouveaux» font l’objet d’une présentation séparée. Les textes cités sont accompagnés de leurs références (titre, date, et le plus...

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconAnnexe j : Données brutes, méthodologie et résultats des estimations réalisées
«répartition» (section 1) et les tableaux «composition» (section 2); nous évoquerons ensuite le cas des tableaux portant sur les...

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconLa deuxième guerre mondiale Frise chronologique

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconComment lire la loi constitution de 23 juillet 2008
«l’Etat» apparait en 1581 au moment où se développe l’absolutisme et la rupture entre l’ordre religieux et l’ordre politique

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconPrincipales références juridiques Se reporter aux textes consolidés sur Légifrance

Bibliographie par ordre chronologique Textes divers sur Internet iconBibliographie de l’île de La Passion (Clipperton) de 1711 à 2006 Bibliographie «complète»






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com