Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque


télécharger 481.47 Kb.
page9/18
typeDocumentos
exemple-d.com > documents > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   18

C / Dépôt légal et signalement dans le catalogue ou comment repérer un livre d’artiste ?




L’obligation du dépôt légal souvent contournée



Nous l’avons déjà dit, les livres d’artistes (bibliophilie ou artist’s book) ne suivent pas le circuit de diffusion habituel. Pour être repérables par le grand public, ils doivent être signalés dans les catalogues des bibliothèques. Cependant, est-ce toujours le cas ? Et dans quelle mesure ? Et avant tout, les livres d’artistes, sont-ils soumis au dépôt légal ?

Les livres d’artistes, comme l’ensemble de l’édition produite ou importée en France, sont régis par le Code du patrimoine.50 En dépit de l’obligation de déposer tout ouvrage édité en France à la Bibliothèque nationale de France, on s’aperçoit que tous les livres d’artistes ne suivent pas cette règle.

En effet, alors que les établissements qui acquièrent leurs documents par le biais des subventions du FRAB sont censés vérifier si ces derniers ont au préalable été déposés à la BNF, dans les régions hors FRAB, il n’entre pas dans les compétences des bibliothèques de se soucier du respect de ce dispositif juridique. Il appartient en effet à l’éditeur de déposer le document à la BNF et à cette dernière de suivre la production nationale.

Nous nous heurtons ici à toutes les difficultés de traçabilité d’un ouvrage :

  • l’artiste ne souhaite pas que son ouvrage soit déposé à la BNF, car sa fabrication lui est revenue très chère, il doit la rentabiliser ; en outre, le nombre de tirages est limité, la rareté contribuant à la préciosité du document51 ; parfois, l’auteur et l’artiste rendent certains exemplaires uniques en apposant leurs signatures respectives ; or, les unica ne sont pas soumis à l’obligation de dépôt légal ;

  • la bibliothèque qui acquiert le document ne vérifie pas si le dépôt légal a été respecté, car cela ne relève pas de ses compétences ;

  • la BNF, n’ayant pas reçu le dépôt légal, n’a connaissance ni de cette production, ni de son acquisition par une bibliothèque et par conséquent ne sait pas qu’un livre d’artiste au tirage limité vient de rejoindre une collection ;

Seul un signalement dans le catalogue et une bonne communication autour des acquisitions permettent donc au document d’être connu des professionnels et des lecteurs potentiels.

Le catalogage et ses vicissitudes


Aujourd’hui, dans la plupart des bibliothèques contactées, les collections de livres d’artistes ont été intégrées dans le catalogue informatisé. Seules les bibliothèques d’Evreux, de Colmar, ainsi que les deux établissements de Saint-Etienne déplorent encore un catalogage partiel. En général, les retards de catalogage s’expliquent par le manque de personnel, l’existence d’autres chantiers prioritaires et la complexité des descriptions.

Les notices des livres d’artistes sont le plus souvent créées. Si récupération il y a, elle s’effectue auprès de la BNF ou de la Bibliothèque Kandinsky. Cette dernière est appréciée par la Bibliothèque Jean Laude du Musée d’art moderne de Saint Etienne comme étant un réservoir de notices appréciable.

Toutefois, l’introduction d’un livre d’artiste dans le catalogue ne signifie pas qu’il sera pour autant facilement repérable. Cela dépend en effet du degré de description catalographique. Le livre d’artiste est-il désigné par une vedette matière particulière ou se fond-il dans l’ensemble de la collection de livres précieux ou, encore plus largement, dans la totalité de la collection adulte ou jeunesse ?

Lorsque le livre d’artiste bénéficie d’un catalogage affiné, l’on distingue deux façons de le mettre en valeur.

Vedette matière « livres d’artistes » ou « bibliophilie »
On attribue à l’ouvrage une vedette matière « livres d’artistes » ou « bibliophilie ». C’est le cas notamment dans les catalogues des bibliothèques d’Albi, d’Aix-en-Provence52, de Besançon de Caen, de Colmar, de Grenoble, d’Issy-les-Moulineaux (Figure 1), de Montpellier, de Nîmes, de Roubaix53, de Thionville. La Bibliothèque Jean Laude du Musée d’art moderne propose également une indexation à ce mot matière.

Exemple de la Médiathèque d’Issy-les-Moulineaux

Figure  : la recherche dans le catalogue de la Médiathèque d’Issy-les-Moulineaux (le mot-matière « livres d’artistes » apparaît bien en « sujet »)

Fonds de « livres d’artistes » ou « livres de bibliophilie »

On désigne les livres d’artistes comme un fonds particulier. C’est le cas dans les bibliothèques d’Evreux, de Nice mais aussi à la BU Tréfilerie de l’Université Jean Monnet de Saint Etienne (Figure 2).

Exemple de la BU Tréfilerie au SCD de l’Université Jean Monnet à Saint Etienne

Figure  : le signalement du fonds de livres d’artistes sur la page du SCD de l’Université Jean Monnet de Saint Etienne

En cliquant dans la boîte à outils sur le titre « Livres d’artistes », nous accédons à la page qui présente la collection de livres d’artistes de l’Université (Figure 3) :

Figure  : la page d’accueil de la collection de livres d’artistes de l’Université Jean Monnet de Saint Etienne

La recherche dans le catalogue de la collection offre plusieurs possibilités d’accès (livres d’artistes – thème, auteur/artiste, éditeur ou livres d’artistes étudiants Master 2 – étudiants, année). Nous avons effectué la recherche par thème (Figure 4) :

Figure  : la recherche par thème dans la collection de livres d’artistes de l’Université Jean Monnet de Saint Etienne

Exemple de la Bibliothèque d’Evreux

A la Bibliothèque municipale d’Evreux, par exemple, sur la page dédiée au fonds patrimonial, l’on mentionne bien l’existence d’un fonds de livres d’artistes à la bibliothèque (Figure 5) :

Figure  : l’extrait de la page d’accueil du fonds patrimonial de la Bibliothèque d’Evreux

La recherche dans le catalogue avec le mot sujet « livres d’artistes » ne renvoie qu’à six documents54, un mélange de livres de théorie et de catalogues d’exposition (Figure 6) :

Figure  : la recherche avancée avec le mot sujet « livres d’artistes »

Et, lorsque nous effectuons une recherche par mot d’auteur de livres d’artistes que nous connaissons (ici l’écrivain Salah Stétié), nous nous apercevons que dans la notice, par ailleurs très riche en description de l’ouvrage, rien n’indique cete typologie (Figure 7 ). Par conséquent, même lorsque le fonds de livres d’artistes est annoncé, l’absence d’une indexation poussée dans le catalogue le rend totalement opaque pour un lecteur qui ne connaît pas ce sujet.

Figure  : la recherche par mot d’auteur

Absence d’indexation

Aussi étrange que cela puisse paraître, dans certaines bibliothèques, le livre d’artiste (artist’s book ou livre de bibliophilie contemporaine) n’est pas indexé comme tel alors même que la singularité de ce fonds l’exigerait. A moins de connaître l’auteur, l’artiste ou l’éditeur, le lecteur n’a aucun moyen de repérer ce fonds singulier.

Ainsi, la Bibliothèque municipale de Lyon, connue pour son fonds de livres d’artistes (artist’s book et livres de bibliophilie contemporaine), n’indexe pas les documents. En effet, le sujet « livres d’artistes » offre un grand nombre de résultats mais tous les titres ne correspondent pas aux livres d’artistes. Pour remédier à cette absence d’unité de la collection de livres d’artistes au sein du catalogue, sur une des pages du site de la bibliothèque, l’ensemble de ce fonds est présenté de manière claire et synthétique.

La Bibliothèque de Portes-lès-Valence ne propose pas d’indexation particulière non plus. Par conséquent, le travail de longue haleine mené par cet établissement autour de la poésie contemporaine illustrée demeure invisible.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   18

similaire:

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconSignalement et valorisation des ressources libres en lsh par les...

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconI. Offres publiques d'acquisition
«offre publique d'acquisition» ne recouvre cependant que les offres qui suivent ou ont pour objectif «l'acquisition du contrôle de...

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconMairie de lelex compte-rendu du conseil municipal du 7 juin 2011
Touristico-culturel comme la création d’une maison du patrimoine ou d’un écomusée

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconM. Gilbert debeaupte, Mme lepourtois karen, m rose daniel, Mr jadin...
«création de logements locatifs dans du patrimoine existants avec un objectif de performance énergétique»

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconCode pénal renvoie au Code Monétaire et Financier, article L. 465-1...
«acquisition d'Auchan par Carrefour»), prix d'acquisition (si diffusé, on imagine l'incidence sur le cours de Bourse)

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconPolitique d'utilisation de la bibliothËque des Classiques

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconBric-a-brac pour les dieux ?
«La classe, l’œuvre», les élèves de 6ème Patrimoine du collège Sainte-Marie de Lons le Saunier ont suivi pendant l’année 2016-2017...

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconL’entreprise et favorisant l’exercice et la valorisation des responsabilités syndicales

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconBulletin de signalement

Patrimoine et création : acquisition, signalement et valorisation des livres d’artistes en bibliothèque iconBulletin de signalement de difficultés






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com