L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée


télécharger 264.06 Kb.
page1/6
typeDocumentos
exemple-d.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5   6

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée




2 SEQUENCES sur UN RECUEIL POETIQUE d'APOLLINAIRE, Poèmes à Lou seront proposées avec deux problématiques distinctes montrant ainsi que le travail de lecture de l'oeuvre et l’étude des extraits dépendent étroitement de la problématique choisie pour approcher l’œuvre.

Poèmes à Lou, Guillaume Apollinaire

Lire un recueil poétique dans deux classes de 1ères : 1ère L et 1ères S/ES
Se référer à la préface du recueil proposée par Michel Décaudin

Rappel des circonstances de l’écriture : Apollinaire rencontre Louise de Coligny-Châtillon à Nice probablement à la fin du mois de septembre de l’année 1914. Il en tombe amoureux dès la première rencontre : son ascendant aristocratique et sa personnalité de femme libérée vont fasciner le poète. Elle lui apparaît très vite comme un personnage poétique « qui lui a permis de renouveler profondément son écriture amoureuse en lui inspirant les poèmes les plus brûlants » (L. Campa). S’engage alors un jeu ambigu de la séduction auquel Louise ne répondra qu’en décembre 1914, date de la première permission du poète alors artilleur à Nîmes. Ils ne se reverront que deux fois à Nice, au cours de courtes permissions au mois de janvier, puis une dernière fois à Marseille avant son engagement pour le front. Tout ce temps, Apollinaire vivra sur l’espoir sans cesse déçu d’un amour partagé. Ils s’engagent alors tous deux vers une amitié sincère qui devait permettre au poète d’entretenir une intimité au delà de l’amour. Lou, ainsi nommée par Apollinaire, n’a vraisemblablement jamais partagé l’amour du poète. C’était une femme assez fantasque et légère, qui menait « une vie de patachon » comme le lui reprochait Apollinaire dans ses lettres et qui a dû s’enorgueillir d’être aimée et louée par un poète comme Apollinaire.

Du 28 septembre 1914 (veille de leur rencontre) au 18 janvier 1916, Apollinaire va entretenir une correspondance avec Lou : 220 lettres en tout et 76 poèmes insérés dans ces lettres ou formant eux-mêmes des lettres autonomes, sorte de poèmes épistolaires. Les poèmes extraits de cette correspondance privée forment alors un florilège posthume publié en 1947, d’abord sous le titre « Ombre de mon amour » ( voir ci après séquence 1ère L ), puis sous le titre qu’on lui connaît, Poèmes à Lou. Certains textes sont d’ailleurs repris et remaniés dans Calligrammes, recueil qui a largement exploité cette thématique de l’amour et la guerre.

Le choix de cette œuvre pour une étude de l'oeuvre intégrale en classe de 1ère doit en partie se justifier, tout simplement parce que deux réticences peuvent apparaître pour l’étude en OI de ce recueil : tout d’abord, cette œuvre est un « recueil factice » pour reprendre l’expression de Décaudin. On pourra donc se demander comment lire un recueil dont la structure et l’organisation ne ressortissent à aucun travail du poète. Ensuite, les textes de ce recueil sont le témoignage d’une passion fulgurante certes, mais bien présente pour le poète qui va libérer en lui toute une force créatrice intimement liée à son désir amoureux : cela donne cette écriture érotisée où sensualité et désir sont liés à la violence de la guerre, qui fonde la modernité dans ce recueil. Enfin, certains préjugés ont pesé sur le recueil, à savoir : considérer cette poésie trop légère dans le contexte du conflit, mais aussi considérer comme indécent ce discours amoureux et sensuel transmutant la guerre (on touche là d'ailleurs à l'esthétique d'Apollinaire et ce point peut se discuter en classe : les élèves ne manquant pas de relever la particularité du ton employé pour parler de la guerre : l'obus devenant par exemple le baiser, la lettre, l'amant, l'amour, le désir...)

Pourtant cet ensemble est à plus d’un titre stimulant pour la lecture et l’étude d’un recueil poétique en classe de 1ère :

- Lecture linéaire et chronologique sans trop de difficultés : 76 poèmes plus ou moins longs de formes variées dans une langue à la fois moderne, et populaire, mais très lyrique s’inscrivant dans la grande tradition de la poésie amoureuse

- Poésie de circonstance comme une poésie «  brute » : les circonstances de la guerre et du front liées indéfectiblement à l’amour pour Lou vont permettre de renouer et de renouveler avec la grande tradition lyrique (la dame, la bague réalisée dans les restes d‘obus…). C’est surtout une poésie prise sur le vif, et en prise direct avec le vécu du poète (circonstances d’écriture parfois difficiles qui se matérialisent dans le texte). On pénètre ainsi dans l’univers intime du poète mal aimé qui propose un « chant d‘amour » dans des poèmes à lire dans leur « fraîcheur native », mais c’est aussi une voix qui nous parvient d’un moment historique, revêtant ainsi une dimension collective. On pourra souligner l’importance des lettres envoyées ou reçues pour le réconfort des soldats mobilisés sur le front. (Lettres de poilus). Les textes à Lou dépassent la simple fonction testimoniale tout en s’inscrivant dans cette lignée d’écrits nécessaires à la survie (et doublement dans le cas d’Apollinaire pour qui le but de la vie c’est l’art et l’amour).

- Recueil qui permet d’aborder l’esthétique d’Apollinaire et d’en retrouver les grandes lignes : « Apollinaire n’est pas un théoricien, encore moins un doctrinaire » « hostile aux écoles et leurs manifestes » « il privilégie l‘émotion et l‘intuition » (Décaudin). Les grandes lignes sont le réel et son rapport à la création (de l’imitation à la création), la poésie entre réalité et vérité : le regard sur le monde prolonge l’imagination, en cela la vérité de l’œuvre d’art n’est faite que « d’authentiques faussetés », le principe de « fausseté enchanteresse » comme créatrice de vérité (jeu littéraire malgré les circonstances qui président aux poèmes à Lou). Enfin, la modernité est dans la continuité de la tradition mais une tradition renouvelée : la réalité source de modernité pour conduire à la vérité, vérité obtenue par la recréation du réel et du monde (modernité au sens baudelairien avec une conception vitaliste et dynamique de l’évolution artistique). Ainsi dans le recueil, on retrouvera les topoï de la tradition lyrique et leur renouvellement.

- Grands thèmes apollinariens apparaissent : amour et vie, but de l’art / la présence du réel/ thème élégiaque de la fuite du temps, le souvenir, l’identité du poète, la blessure et la mutilation ici reliées à la guerre / présence des mythes antiques mais aussi d’un imaginaire médiéval pour mythifier le poète et sa dame/ femme aimée à sublimer / poésie et cosmogonie liée à l’orphisme d’Apollinaire ( ce qui qualifie le mieux son inspiration) : poète capable d’enchanter le monde par le lyrisme mais aussi l’ analogie entre microcosme et macrocosme. Montrer aussi dans le recueil que les images récurrentes de la Rose et du Cœur sont dans la pure tradition lyrique (Pétrarque puis Ronsard). Thèmes de l’étoile, et des astres porteurs de toute une symbolique qui reprend les thèmes évoqués.

- Poétique apollinarienne : recueil présentant un grand nombre de formes diverses qui posent la frontière entre prose et vers : strophes variées avec les mètres de prédilection (octosyllabes/ alexandrins), calligrammes (appelés dans les lettres : idéogrammes lyriques), blason, ode, fable, dialogue, poème épistolaire, sonnet, épigramme, acrostiche… et des strophes proches de la chanson populaire, verset, vers libres…

Procédés : comparaisons et analogies dans toute leur richesse (lexicale, phonique…), litanie, poésie énumérative,…

Ainsi, recueil qui permet d’approcher un poète majeur du début du XX dans la grande tradition lyrique et qui invente une poésie d’avant-garde, puis richesse et intensité d’une œuvre qui permet une approche complète du phénomène poétique.
Pour aller plus loin :

2 citations d’Apollinaire :
Apollinaire a dit au sujet d’Alcools : « Chacun de mes poèmes est la commémoration d’un événement de ma vie et le plus souvent il s’agit de tristesse, mais j’ai aussi des joies que je chante » et dans une lettre des Lettres à sa marraine en 1915 : «Pour ce qui est de la poésie libre dans Alcools il ne peut y avoir aujourd’hui de lyrisme authentique sans la liberté complète du poète et même s’il écrit en vers réguliers c’est sa liberté qui le convie à ce jeu ; hors de cette liberté il ne saurait y avoir de poésie »

Pour Décaudin, « il ne commémore les événements de sa vie, pour reprendre ses propres termes qu’en les transcendant par la magie de l’art ».

Les oeuvres supports : Poèmes à Lou, Apollinaire, Poésie Gallimard

Les lettres à Lou, recueil d'origine, L'Imaginaire Gallimard (support à partir duquel est réalisé le tableau chronologique) au centre plusieurs photos de Lou et du poète/ et des dessins du poète.

  1   2   3   4   5   6

similaire:

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconLe programme «Français à l'étranger et affaires consulaires»
«Français à l'étranger et affaires consulaires» a pour objet de fournir aux Français établis ou de passage hors de France des services...

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconDdcs caf touraine – septembre 2017
«Charte de qualité» est mis en œuvre avec des fédérations d’éducation populaire actuellement Cemea et Ligue de l’Enseignement

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconL’intitulé de notre atelier, Hypoculture et Hyperculture : la babélisation du moi
La contradiction ne me fait pas peur. Je peux aller aussi loin qu’on veut dans l’usage et la jouissance du français; et dans le même...

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconAu Lycée Général, Technologique et Professionnel

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconLycée Rosa Luxemburg – Canet en Roussillon

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconOdr : plateforme d’aide au reglement en ligne de litiges
«What is ecas ?» sur laquelle vous pouvez sélectionnez dans l’onglet à droite votre langue : français

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconAdresse
«L’œuvre» visant à récompenser un projet d’œuvre d’exception, qui intègre les métiers d’art de manière particulièrement innovante...

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconRecherche et enseignement supérieur
«Investissements d’avenir» au titre de l’enseignement supérieur et de la recherche

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconTranscription intégrale de l’édition originale arial 20

L’œuvre intégrale dans l’enseignement du français au lycée iconTranscription intégrale du texte de l’édition originale arial 16






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com