Rapport annuel du chef d’etablissement


télécharger 79.33 Kb.
typeRapport
exemple-d.com > comptabilité > Rapport






COMPTE RENDU DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

DU 10 OCTOBRE 2013
Séance n°1

Mr JAMBAUD se propose de faire le secrétariat de séance.


  1. ADOPTION DU PV DU PRECEDENT CONSEIL D’ADMINISTRATION


Le PV est approuvé à l’unanimité


  1. ADOPTION DE L’ORDRE DU JOUR


L’ordre du jour est approuvé à l’unanimité


  1. RAPPORT ANNUEL DU CHEF D’ETABLISSEMENT


Avant de faire lecture du rapport annuel, M. GRILLET fait un rapide point sur la rentrée :


  • L’élaboration des emplois du temps par Mr KAKAVIATOS a été difficile car l’établissement s’était vu initialement proposé l’accueil de 7 stagiaires contractuels admissibles. Seul l’un d’entre eux ayant accepté son affectation, il a fallu attendre les derniers jours qui précédaient la rentrée, pour connaître les personnes qui devaient assurer les heures non pourvues par les stagiaires. Comme ces personnes assuraient des heures dans d’autres établissements, cette situation a ajouté des contraintes supplémentaires.




  • Les effectifs réels pour cette année scolaire ont été plus conséquents que prévu :

Pour le niveau sixième, 175 élèves été comptabilisés par IA et au final le niveau comporte 189 élèves.

Pour le niveau cinquième, 161 élèves été comptabilisés par IA et au final le niveau comporte 170 élèves.

Pour le niveau quatrième, 167 élèves été comptabilisés par IA et au final le niveau comporte 168 élèves.

Pour le niveau troisième, 190 élèves été comptabilisé s par IA et au final le niveau comporte 194 élèves.
Par rapport aux projections initiales, on compte une vingtaine d’élèves supplémentaires augmentant les effectifs de classe. En outre, deux nouveaux arrivants sont encore attendus en 4ème et 3ème.
Mme DIDIER demande des informations à Mr GRILLET sur le statut de ce professeur stagiaire.

Mr GRILLET précise que le professeur stagiaire accueilli depuis la rentrée dispose d’un master 2 et qu’il peut donc assurer un service de 9h00 de cours.

A partir de l’année prochaine, tous les professeurs stagiaires formés dans les écoles supérieures professorales (ESPE) auront un service de 9 heures.
M. GRILLET fait remarquer que l’augmentation des effectifs constatée, notamment sur le niveau 3ème, résulte de l’absence de places disponibles, en troisième dans les autres établissements du bassin et de la nécessité d’accueillir des élèves sans affectation à l’issue des procédures d’orientation de juin et juillet.
Plusieurs de ces élèves revenus en 3ème pratiquant l’italien en langue 2, le groupe est extrêmement chargé (30 élèves) ce qui rend difficile le travail par compétence.

M. GRILLET présente son rapport annuel sur l’année scolaire 2012-2013, remis ce jour à l’ensemble des participants.
Celui-ci se compose de plusieurs grandes parties :


  • Les éléments de contexte


Les événements marquants de cette année ont été la fin des travaux de rénovation, le bitumage de la cour, de l’entrée et du plateau sportif ; l’ouverture de la classe ULIS ; la fermeture de la classe de 6ème SEGPA ; l’équipement des salles en Tableaux Numériques Interactifs et enfin les festivités liées aux 40 ans du collège.
M. GRILLET précise que pour la rentrée de septembre 2013, des moyens ont été alloués pour la mise en place d’un double niveau 5ème/4ème en SEGPA.

Mme DIDIER interroge Mr GRILLET sur l’origine des élèves de 5ème SEGPA.

Certains viennent de 6ème d’Utrillo et d’autres des autres collèges de l’agglomération.

M. GRILLET fait remarquer que le secteur scolaire du collège de la SEGPA d’Utrillo ne dispose pas d’un vivier d’élèves aussi important que celle de Jean Moulin.

M. GRILLET informe l’assemblée qu’une formation sur le tableau numérique sera proposée aux enseignants à la rentrée des vacances d’automne ; 3 heures sont prévues pour les enseignants volontaires.

M. GRILLET revient sur les 40 ans du collège qui ont constitué un événement fort dans la vie de l’établissement et fédérateur pour toute la communauté éducative. Il constate le bon déroulement des festivités du vendredi et samedi. Il émet toutefois le regret suivant en estimant que la campagne publicitaire n’ait pas touché toutes les personnes éventuellement concernées par l’événement.


  • Les axes prioritaires de l’établissement


Axe 1 : le « bien vivre ensemble », de nouvelles actions ont été mises en place par Mme REY, CPE, sur les problèmes de petites violences et de harcèlement ; les différents partenariats ont été poursuivis notamment auprès des boulistes, des services de la ville et dans le cadre du projet « bon voisinage » avec également l’OPAC et HBVS (bailleurs sociaux).
Axe 2 : l’apprentissage des langues avec l’organisation de plusieurs voyages à l’étranger.

Cette année, en Anglais, l’effectif par groupe n’a pas pu être allégé. En revanche, les voyages scolaires restent un point fort malgré le coût représenté par ces derniers pour les finances de l’établissement.
Axe 3 : l’amélioration de la communication interne et externe

Cette année, en tenant compte des 40 ans du collège, deux journées portes ouvertes ont été organisées.

Un travail remarquable a été réalisé par Mme MAISONNAT sur le blog du collège.

Mme DIDIER fait remarquer que la visite de l’école primaire de Limas a été très appréciée.

Enfin les communications en interne ont été singulièrement améliorées et modernisées depuis la mise en place de cet axe.

Les actions mises en place en ce sens aussi bien en interne qu’en externe seront maintenues, mais les objectifs fixés ayant été remplis. Cet axe sera moins prioritaire à l’avenir.


  • L’analyse des résultats de l’établissement en terme de :




    • Résultats au DNB et au CFG (en légère baisse)

Pour l’année scolaire 2012-2013, deux brevets blancs ont été réalisés. Le soutien en français, mathématiques et langues dans le cadre de l’accompagnement éducatif a été maintenu.


    • L’orientation

Le nombre des décisions d’orientation de notre établissement en fin de 3ème vers la 2nde générale reste supérieur à celui constaté en moyenne sur l’académie.

La fluidification des parcours a entraîné une limitation des redoublements mais génère une demande de moyens supplémentaires pour aider les élèves en grande difficulté passant dans la classe supérieure.

L’absence de la conseillère d’orientation, à des moments clés de l’année, n’a pas facilité le travail d’orientation.


    • La participation des parents

Elle est en progression et comparativement à d’autres établissements devient important notamment en ce qui concerne la mobilisation pour les élections au Conseil d’Administration.

Cette augmentation est la conséquence d’un travail mené alors par Mme PERRET FOUILLET pour récupérer auprès de chaque élève les bulletins en faisant le tour des classes pour les votes par correspondance. Ainsi un grand nombre d’oubli a été évité par cette action.


    • Les absences, retards, sanctions et punitions

Une action sur le décrochage et l’absentéisme a été mise en place.

Le collège est parvenu à retrouver un climat plus serein.

M. GARCIA s’inquiète de l’impact constitué par la perte d’un poste à la vie scolaire (AVS-CO Segpa). Cette situation pourrait selon lui avoir des effets sensibles sur le bon fonctionnement constaté en effet lors de l’année scolaire précédente.

M. KAKAVIATOS signale que la mise en place de mesure de responsabilisation le mercredi après midi a permis de diminuer le nombre de conseils de discipline.

M. GRILLET annonce l’évolution des sanctions sous l’impulsion du nouveau CPE, qui préconise en effet le recours aux « exclusions/inclusions » au sein de l’établissement et précise qu’au sein de la vie scolaire, nous avons profité de la création d’un deuxième poste de CPE à temps plein.

    • Ouverture culturelle

Certaines sorties ont nécessité une prise en charge plus importante des coûts de places ou de visites par l’établissement (théâtre, collège au cinéma ou musée d’art contemporain) car ces dépenses sont justifiées par le caractère pédagogique de ces activités en lien avec le projet de l’établissement qui vise parmi ses objectifs à améliorer l’ouverture culturelle des élèves en facilitant l’accès aux lieux de culture.

De ce fait, certaines sorties ont été rendues obligatoires. La participation financière des familles n’a pas été demandée à ces occasions conformément au respect du principe de gratuité de l’éducation.


    • Aide aux élèves

Mme BIANCHINI détaille le fonctionnement du DRI qui a concerné entre 50 et 60 élèves. Quatre périodes ont été prévues dans l’année.

Une évolution est à noter cette année avec la mise en place de sessions plus longues de 9 semaines ce qui permettra de désigner en conseil de classe les élèves participants au dispositif.

Le volume d’heures « professeur » pour le « dispositif stage » a été augmenté puisque deux professeurs interviennent désormais. Ce dispositif s’adresse à des élèves absentéistes, en grande difficulté scolaire, en instance de décrochage ou n’éprouvant pas d’intérêt pour les enseignements délivrés en classe.
M. KAKAVIATOS précise que le nombre d’heures consommées pour l’accompagnement éducatif est du m

même ordre que l’année précédente. Un intervenant de langue anglaise participe au dispositif.

M. GRILLET parle de l’accompagnement personnalisé instauré cette année sur quatre plages d’une heure dans la semaine. Cette formule permet de proposer un nombre d’activités variées aux élèves de 6ème.

Une liaison école-collège est progressivement établie pour aider notamment les élèves ayant un trouble de l’apprentissage. Leur dossier les suivra au collège.

Dans cette logique, depuis cette année, un professeur des écoles de Jacques Prévert intervient au collège dans le cadre de l’accompagnement éducatif pour apporter de l’aide aux anciens élèves de son école entrés en 6ème.
Pour finir, M. TILLARD présente l’utilisation des subventions d’Etat allouées dans le cadre du BOP 141 pour les activités pédagogiques inscrites notamment au projet d’établissement, puis ceux du BOP 230 pour l’aide aux élèves en difficulté ainsi que le Fonds Social Collégien et enfin l’évolution du versement des bourses pour l’année scolaire précédente.

Il fait remarquer qu’une évolution notable a affecté la répartition des prises en charge sur l’enveloppe consacrée au Fonds Social Collégien.

En effet, le collège est décisionnaire quant à l’usage et l’attribution de cette aide faite aux familles.

Si la priorité demeure la résolution des problèmes d’impayés pour la demi-pension, dépense qui a progressé en valeur absolue par rapport à l’année scolaire précédente. Cette dernière ne représente plus que 71% de la part de prise en charge contre 91% encore pour l’année 2011-12.

Le collège avait pour objectif d’aider davantage les familles éprouvant des difficultés d’accès notamment aux séjours linguistiques pour des raisons financières. Cet objectif est rempli au regard de l’augmentation des prises en charge de dossiers pour ce type de demande qui représente désormais 17.6% de la dépense dans ce domaine. L’objectif est donc atteint. La hausse du traitement de ce type de dossiers est sans doute à la conjonction de deux facteurs : une meilleure information faite aux familles par les enseignants et l’établissement ainsi qu’un suivi plus important par l’assistante sociale du collège de ce type de demande.
M. GRILLET remercie les fédérations de parents d’élèves pour le travail effectué dans le cadre de la mise en place de la bourse aux fournitures scolaires.
M. GRILLET informe les membres du CA qu'une évaluation du contrat sur les axes de contractualisation de 3 ans sera faite par les autorités compétentes.

Une réflexion sur le contrat à venir devra donc être faite avec la mise en place éventuelle d’autres priorités (par exemple le développement durable …)
Le collège Maurice UTRILLO a obtenu cette année deux labels : écolabel et E3D.
Mme PEGAZ pose une question sur la liaison 3ème/2nd.

M. GRILLET précise que la réflexion entamée avec le lycée LOUIS ARMAND n’a pas encore abouti à des actions concrètes. Une rencontre avec les professeurs principaux de 3ème et 2nd sur une demi-journée a été organisée avec le lycée CLAUDE BERNARD qui a permis un travail sur les bulletins des élèves et sur la compréhension du fonctionnement de l’Accompagnement personnalisé.

Mme MOREL explique que des bulletins d’anciens élèves ont été projetés et commentés.
Plusieurs parents d’élève regrettent l’absence d’une journée découverte du lycée par les élèves de 3ème.
Le rapport annuel est approuvé à l’unanimité.


  1. CALENDRIER SCOLAIRE


Le Directeur Académique a informé les collèges qu’il n’y aurait pas de pont pour l’ascension.

La journée du lundi 2 septembre sera rattrapée sur deux mercredis après midi :

  • Le mercredi 13 novembre

  • Le mercredi 11 juin

M. GRILLET demande que le mercredi 11 juin après midi soit consacré au passage de l’épreuve de l’histoire des arts.

Mme PICARD demande si cette épreuve ne peut pas être passée plus tôt.

Mr KAKAVIATOS précise que cette épreuve doit être le plus proche des épreuves finales du DNB.

Vote à l’unanimité pour cette date.

La journée du lundi de pentecôte sera rattrapée pendant la journée porte ouverte.



  1. DECISIONS BUDGETAIRES MODIFICATIVES


Mr TILLARD présente les DBM pour information n° 6, 8 et 9 puis la DBM pour vote n°10 :
a. Les DBM pour information
N°6 : Ouverture des crédits consécutifs à l’aide versée par le Département pour la prise charge des dépenses liées à

l’action « Collège au Cinéma » (810.00€)

N°8 : Ajustement des crédits pour la prise en charge du contrat AVS CUI achevé le 2/09/13.

N°9 : ouverture de crédits pour effectuer les bons de commande nécessaires aux réservations dans le cadre de la

visite à la Biennale devenue une sortie obligatoire, en attendant la nécessaire régularisation qui est inscrite

dans la DBM pour vote n° 10.
b. La DBM pour vote n°10
Cette DBM a deux finalités :

  • L’ouverture des crédits et prévisions de recettes en vue de la mise en place des voyages et sorties du 1er et 2ème trimestre de l’année 2013/14.

  • L’autorisation de prélèvement sur fonds de roulement

    • Pour la prise en charge de la part accompagnateurs  pour les voyages et sorties scolaires : + 3 378.16€

    • pour des dépenses de viabilisation  : + 8 000.00€

    • pour des achats de matériels pédagogiques : + 1 500.00€

En effet, le collège a dû se porter acquéreur d’un piano électrique pour remplacer l’ancien tombé en panne.

Cette dépense n’avait pas été programmée or un certain nombre de matériels devaient être achetés par le biais de cette enveloppe dédiée à ce type d’achat. Par conséquent, afin de maintenir les dépenses décidées auparavant tout en assurant le renouvellement du matériel défectueux dans les matières suivantes.

En EPS : une opération de renouvellement de tapis devait arriver à son terme cette année or pour des raisons de sécurité, cette dépense ne pouvait être différée. En Sciences physiques, les enseignants de cette matière ont fait part de leur désir d’équiper tout un groupe classe de générateurs « basses fréquences » pour que chaque élève puisse effectuer le TP dans de bonnes conditions.

Il apparaissait donc nécessaire de compléter la dite enveloppe pour réaliser ces acquisitions sans encombre avant la fin de l’année civile.
En tout, M. le Principal demande l’approbation du financement des voyages et l’autorisation de prélèvement sur fonds de roulement d’un montant total de 12 878.16 €.
Vote à l’unanimité


  1. VOYAGES ET SORTIES




    1. Propositions de voyages pour l’année 2013-2014 (descriptions et participations)


Deux voyages linguistiques sont prévus entre le 17 et le 21 février 2014 :


  • Voyage en Cornouailles (GB) (niveaux 4ème, 3ème)

    • 56 élèves

    • 5 accompagnateurs

    • Organisatrice : Mme VERHAEGHE

    • Participation des familles par élève fixée à 270.00 euros.




  • Voyage à Tarragone (ESP) (niveaux 4ème, 3ème)

    • 49 élèves

    • 4 accompagnateurs

    • Organisateur : M. CHARLEMAGNE

    • Participation des familles par élève fixée à 265.00 euros.




  • Voyage à Verdun du 19/20 mai niveau 3ème

    • 46 élèves

    • 4 accompagnateurs

    • Organisateur : M. DA CUNHA

    • Participation des familles par élève fixée à 65.00 euros.


Vote des voyages à l’unanimité.



    1. Proposition de sorties pour l’année 2013-2014 (descriptions et participations)




  • Marché de Noël à Fribourg le 6 décembre 2013 (niveau 6ème)

    • 49 élèves

    • 4 accompagnateurs

    • Organisatrice : Mme VENNEN

    • Participation des familles par élève fixée à 6.00 euros.




  • Biennale de Lyon les 5 et 12 novembre 2013 (niveau 6ème)

    • Tous les élèves

    • Tous les élèves de 6ème

    • 4 accompagnateurs

    • Organisatrice : Mme DOS SANTOS

    • sans participation demandée aux élèves.

Vote des sorties à l’unanimité.

    1. Proposition de budget des voyages et des sorties




    • Pour le voyage en Angleterre : total 19 485.34 euros

(61 élèves + 5 accompagnateurs) 15 120.00 euros part parents

1 220.00 euros pris en charge département

1 595,16 euros part Collège

700.00 euros pris en charge FSE

848.18 euros pris en charge SICOM


    • Pour le voyage en Espagne : total 15 856.00 euros

(49 élèves + 4 accompagnateurs) 12 985.00 euros part parents

1 060.00 euros pris en charge département

1 060.00 euros part Collège

700.00 euros pris en charge FSE

51.00 euros pris en charge SICOM

Vote à l’unanimité de ces deux voyages

Pour le voyage à Verdun : total 4121.00 euros

(49 élèves + 4 accompagnateurs) 2990.00 euros part parents

290.00 euros part Collège

184.00 euros pris en charge FSE

657.00 euros pris en charge SICOM
Vote à l’unanimité du budget de ce voyage

Pour le marché de Noël : total 1797.00 euros

(49 élèves + 5 accompagnateurs) 294.00 euros part parents

1080.00 euros pris en charge département

31.00 euros part Collège

392.00 euros pris en charge FSE
Vote à l’unanimité du budget de ce voyage


  1. TARIFS




  • Panier garni


L’atelier Vente Magasinage Distribution va proposer la vente d’un panier garni à l’occasion des fêtes de fin d’année

Pour le montant de 10.00 par panier.
Vote à l’unanimité.


  • Vote des participations des familles par élève pour les voyages et sorties


(voir point VI. a. et b. pour plus de détails)
L’ensemble des tarifs ont été adoptés un à un à l’unanimité.


  1. CONTRATS ET CONVENTIONS




    1. Conventions inter établissements


Mr GRILLET demande aux membres du CA l’autorisation de signer des conventions de partenariats avec :


    • La rotation pour les élèves de 4ème SEGPA entre notre établissement et le collège Jean MOULIN (VILLEFRANCHE)

    • Avec l’ITEP LONJARET

    • Avec l’ITEP Jean FAYARD de THEIZE

    • Avec l’ITEP CLAIR’JOIE SESSAD de LIMAS et THIZY

Vote à l’unanimité


    1. Recrutement AVS CUI : Autorisation de recrutement et signature des conventions avec les différents partenaires pour le suivi des contrats.




    • M. GRILLET demande l’autorisation de recruter une AVS en contrat unique d’insertion pour la structure ULIS

    • M. GRILLET demande l’autorisation de signer les conventions avec pôle emploi, l’établissement mutualisateur le lycée LUMIERE et l’Agence des Services et des paiements.


Vote : unanimité moins 1 abstention




    1. Demande d’autorisation de signatures des contrats et conventions pour les voyages et sorties

Le transport :

      • Société EUROMOSELLES POUR LA CORNOUAILLES  : 19 485.34€

      • Société EUROMOSELLES POUR TARRAGONE  : 15 856.00€

      • Société PLANCHE POUR FRIBOURG MARCHE DE NOEL  : 1 404.00€

      • Société PLANCHE pour VERDUN : 1 950.00€

      • Société PLANCHE pour LYON BIENNALE : 741.28€

L’hébergement

      • FUAJ Auberge de jeunesse ST MIEHLE pour un montant de : 1635.00€

Les visites

      • Les amis de VAUQUOIS  pour un montant de : 69.00€

      • L’Ossuaire de DOUAUMONT pour un montant de : 115.00€

      • Le fort de DOUAUMONT pour un montant de : 96.00€

      • Citadelle de DOUAMONT pour un montant de : 138.00€


Vote à l’unanimité.
d. Avis pour concession de logement
M. TILLARD présente la proposition faite à la collectivité de rattachement pour la répartition par poste et par logement de fonction pour l’attribution des concessions pour Nécessité Absolue de Service.
La donne est modifiée puisque l’un des logements situé au Rez-de-chaussée concédés est actuellement occupé par Mme BRETON dans le cadre du Convention d’Occupation Précaire.

Il est proposé de mettre un terme à ce bail puisque la personne ayant droit, en l’espèce M. PESCHOT, nouveau CPE de l’établissement a émis le souhait d’emménager dans ce logement traditionnellement dévolu au CPE de l’établissement.

Le départ de Mme PERRET-FOUILLET, qui bénéficiait d’une dérogation de loger sur place depuis 2009, a remis en cause l’actuelle validité du bail signé avec Mme BRETON (agent d’Etat).

M. TILLARD indique que cette location rapporte au budget de l’établissement 6000.00 € par an environ, mais souligne aussi le caractère précaire (comme indiqué dans le nom même de la convention) de ce type de convention. Le locataire est prévenu en amont de la signature des conditions particulières qui assortissent le bail conclu avec la collectivité et l’établissement.

Dans le cas présent, bien qu’un logement de fonction soit libre par ailleurs (celui alloué au Principal à la suite d’une mesure dérogatoire), l’appartement ne peut être attribué en l’état à M. PESCHOT. Des travaux de réfection sont en cours de réalisation. Il existe par ailleurs un risque de brièveté d’occupation de ce logement en cas de mise au mouvement du poste de Principal.

En outre, M. TILLARD rappelle que le logement de type F5 du 1er étage situé au 22, rue du Forestest toujours officiellement frappé, depuis l’année dernière, d’une mesure de réquisition prise par le Département pour reloger un de ses agents du Collège FAUBERT. Officieusement les services départementaux nous ont fait part de la possibilité de disposer à nouveau de ce logement mais, pour l’heure, aucune autorisation officielle n’a été fournie pour ce faire.

Il a donc été jugé préférable de rester dans le cadre des attributions de logements telles que réalisées et validées jusqu’à présent par toutes les parties.

Cependant Mme BRETON sera informée de la possibilité d’emménager dans le logement de fonction resté libre, dans les conditions prévues à cet effet (le logement ayant une plus grande superficie, le coût du forfait radiateur, ainsi que le prix du loyer sont plus élevés d’une centaine d’euros mensuel par rapport aux quittances acquittées par la résidente pour son logement actuel).

En cas d’acceptation par la locataire, Mme BRETON serait prioritaire quant à la signature d’une nouvelle Convention d’Occupation Précaire.
Mme BRETON disposera de trois mois à partir de la validation des présents avis, de l’acceptation par la collectivité des propositions qui lui sont faites et in fine de l’envoi en recommandé de la lettre par le collège l’informant des présents changements, si ceux-ci rencontrent l’assentiment de la collectivité. Les modifications n’interviendront pas en tout état de cause avant le mois de janvier ou février 2014.
Pour l’instant, M. TILLARD envisage donc une baisse de cette ressource propre à l’établissement pour le budget 2014.
Vote : unanimité moins cinq abstentions


  1. QUESTIONS DIVERSES


Mr JAMBAUD revient sur la lettre envoyée à l’Inspection d’Académie le 02/07 par les enseignants et de la réponse donnée par celle-ci le 12/07.

Il regrette que la situation décrite dans ce courrier par les enseignants n’aient pas été davantage prise en compte, en particulier en ce qui concerne les effectifs par classe.

Mr JAMBAUD s’inquiète du manque d’écoute de la part de leur hiérarchie ressenti par les enseignants. De plus en plus d’enseignants considèrent que le CA n’est qu’une chambre d’enregistrement sans réel pouvoir. La participation à une liste au CA est de plus en plus difficile à obtenir de leur part. Siéger ne peut se limiter à accepter les règles de calcul du nombre d’élèves maximum par classe.

Mr JAMBAUD demande donc pour la nouvelle année qui s’annonce au CA, un travail étroit avec le Principal sur les effectifs par classe et à la mise en place d’un réel accompagnement personnalisé inscrit dans la DHG avec un volume horaire suffisant pour prendre en charge les élèves en très grande difficulté voir en perdition.

Les enseignants du CA pensent que l’obtention d’un groupe de langue et la création d’une classe à deux niveaux en Segpa ne sont pas une réponse suffisante aux difficultés exposées dans le courrier adressé par les enseignants à la Direction Académique.
M. GRILLET précise que le travail de préparation de la rentrée permet à chacun de faire valoir ses priorités et que le projet d’établissement et les axes de contractualisation sont là pour mettre en évidence les priorités en témoignant de l’intérêt général, tel qu’exprimé et ratifié par le CA. Le conseil pédagogique et la commission permanente ont vocation à établir un projet d’utilisation de la DHG qui soit le plus possible consensuel. Un travail a été amorcé sur l’accompagnement personnalisé. Il sera poursuivi.
Mme DIDIER fait part de son souci quant à l'évolution des classes de 6ème. En effet, depuis quelques années, l'écart entre les très bons élèves et les élèves en très grande difficulté augmente pouvant parfois générer de l'ennui chez les très bons élèves quant au côté répétitif de certaines explications.
La séance est levée à 21 heures.

similaire:

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel

Rapport annuel du chef d’etablissement iconDu vendredi 20 septembre 2013
Le Président de l’Etablissement public de coopération intercommunale adresse chaque année, avant le 30 septembre, au Maire de chaque...

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel 2013 Bretagne

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de l'eau

Rapport annuel du chef d’etablissement iconAdresse : Téléphone : Télécopie : N/c mél ce.{numEtablissement}@ac-strasbourg...

Rapport annuel du chef d’etablissement iconCe livret doit accompagner l'élève et être complété par l'entreprise
...

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport d’évaluation socio-économique Version Mars 2017 Insérer le...

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel sur le prix et qualite du service public d’elimination...
«points à temps» ont été réalisé sur l’ensemble des voies communales. Les autres travaux seront réalisés prochainement si la météo...

Rapport annuel du chef d’etablissement iconRapport annuel 2012 Réunion
«L’attention aux personnes en situation de handicap est un marqueur de la société. En les intégrant dans l’emploi, elles nous révèlent...






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com