Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france


télécharger 0.56 Mb.
page8/9
typeDocumentos
exemple-d.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Formalisation des liens dans le cadre des COREVIH

Programmation des réponses dans les cadres adaptés 

Dans le cadre de l’appel d’offre annuel pour les créations de nouvelles places d’ACT : privilégier les dispositifs avec habitat collectif, les accueils mère/enfants, susciter des cofinancements pour les accompagnants

Dans le cadre du PRIAC (plan régional et interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de l’autonomie) susciter des créations de dispositifs de prise en charge handicap de type SAVS, MAS, FAM. Pour les réponses, de type MAS, FAM ou USLD, le besoin a été évalué à 15 nouvelles places par an .

La discussion de créer des réponses spécifiques VIH ou des unités VIH dans des dispositifs non VIH  est à débattre au cas par cas.

Développer des unités en USLD (agréées aide sociale pour garantir l’accessibilité) pour les moins de 60 ans, intégrant la dimension VIH (si possible en proximité de courts séjours référents VIH). Le repérage reste à réaliser.
Adapter les réponses en matière d’hébergement social (CHRS, LHSS) aux spécificités du VIH et des viroses
Adapter les filières gériatriques
La filière gériatrique non spécifique est à adapter par un accompagnement :

      • sur le plan budgétaire : faire prendre en compte les médicaments VIH et hépatites dans le cadre de l’expérimentation de la réintégration des médicaments dans les dotations de soins55 par la formation des personnels.


4.6 - Mieux prendre en compte certains publics spécifiques
La réflexion est à développer en particulier pour les mères et les groupes familiaux et pour les adolescents
4.7 - Améliorer la connaissance
4.7.1 Le groupe relaye les recommandations du rapport d’experts 2008 pour deux types d’études :

- séjours extrêmes en court séjour,

- enquête transversale pour cerner l’adéquation entre offre et demande SSR
4.7.2 Le sujet des hépatites doit également être approfondi et celui du VIH amélioré, en particulier via le PMSI (revoir les critères de codage avec les médecins responsables des DIM des établissements des unités dédiées).
4.7.3 L’analyse des flux de sorties à partir des MCO est à affiner
4.7.4 Une évaluation répétée des besoins est impérative compte tenu de l’évolutivité de ce domaine.

Annexe 1

Composition du groupe de travail


TITRE

PRENOM

NOM

FONCTION

STRUCTURE

Docteur

Christine

BARBIER

MISP

DRASSIF

Docteur

Jacques

GASNAULT

Responsable USR

SSR Bicêtre

Professeur

J François

DELFRAISSY

Chef de service

Bicêtre

Professeur

Marie- Caroline

MEYOHAS

Médecin

St Antoine

Docteur

Anne

DULIOUST

Médecin

 SSR Bicêtre

Docteur

Hervé

BIDEAULT

Responsable service

SSR Bligny

Docteur

Nicolas

GRUAT

Responsable
MAS Neuro VIH

SSR Magny




Christian

NICOLAS

Directeur adjoint

Hôpital St Louis




Marc

PULIK

Directeur

Bligny

 

Véronique

CASTELAIN

Déléguée nationale

 FNH VIH et autres pathologies

 

François

MORO

Conseiller

 CRAMIF

 

Nielle

DABO

Assistante sociale

Tenon

 

Patricia

GUIET

Assistante sociale

CH de Pontoise

 

Simone

DOLJAC

Assistante sociale

Saint Louis

 

Luc

MIDOL-MONNET

Représentants des usagers

Basiliade

 

Gérard

BERLUREAU

Représentants des usagers

Aides

 

Thibault

TENAILLEAU

 Responsable de pole

 Sos Habitat et Soins




Maria

ANDREOS

Directrice

ACT Diagonale

Docteur

Mario

PULCINI

 Responsable

St Denis

Docteur

Pierre

DE TRUCHIS

 Médecin

Raymond Poincaré




Agnès

CARADEC-USEO

 Inspectrice SPH

DRASSIF



Annexe 2

Offre d’aval
Lits Halte Soins Santé (L.H.S.S)


Caractéristiques

Localisation

Capacité

Observation

Personnes sans domicile dont la pathologie ou l’état général somatique et/ou psychique ne nécessite pas une prise en charge hospitalière ou médico-sociale spécialisée

SOS Habitats et soins Maubeuge, 75 rue de Maubeuge Paris

Armée du Salut GIP SAMU social Albin Peyron 60 rue des Frères Flavien 75020 Paris

GIP SAMU Social Ridder 12 rue Ridder 75014 Paris

GIP SAMU Social St Michel 35 av Courteline 75012 Paris

GIP SAMU Social Hôp Esquirol, av du Maréchal Leclerc 94413 Saint Maurice

GIP SAMU Social Jean Rostand 39 rue Jean Le Galleu 94200 Ivry sur Seine

CASH LHSS 403 av. de la République 92 000 Nanterre

CRF Les Coteaux 8 allée des Coteaux 94450 Limeil Brevannes

Paul Guiraud 54 av de la République 94800 Villejuif

Séjour temporaire

Inférieur à 2 mois

280 lits financés : 210 à Paris, 50 Hauts de Seine, 20 Val de Marne

Utilisation ponctuelle

Dispositif intéressant pour sa réactivité


Bilan au 15/6/09 (source DRASSIF)
Maintien à domicile (M.A.D)


Caractéristiques

Localisation

Capacité

Observation

Dispositif expérimental pour personnes nécessitant une aide à la vie quotidienne aides ménagères formées, coordination en ACT

Dans les 8 départements

Coordination assurée par Aides, sauf 93 Est par CH Montfermeil et Val d’Oise par Fondation L Chaptal

File active régionale 2007 environ 700

Groupe de travail DGS pour évolution du dispositif ; circulaire en cours de rédaction.

Orientation vers réponses MAD de droit commun

Principe de subsidiarité


Services de Soins Infirmiers à domicile

S.S.I.A.D.


Caractéristiques

Localisation

Capacité

Observation

Services participant au maintien à domicile des personnes âgées. Depuis 2005, certains SSIAD sont spécialisés pour l’accueil des personnes handicapées

SOS Habitat et soins

Croix Saint Simon

Personnes âgées :15 000 places pour personnes au total en 2008, 850 programmées en 2009


2 projets associatifs répondant de façon non exclusive aux besoins des PVVIH ;

Intérêt pour soutien à observance et pour personnes VIH vieillissantes


Service d’accompagnement à la vie sociale

SAVS


Caractéristiques

Localisation

Capacité

Observation

Décret du 11 mars 2003

Orientation par la MDPH

Assistance, ou accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de la vie, accompagnement social en milieu ouvert, apprentissage de l’autonomie

Equipe pluridisciplinaire


2 SAVS orientés VIH autorisés et installés

Aides Paris et Arcat

Nombreux SAVS non spécifiques




Ouverture récente des 2 SAVS spécifiques

Montée charge à suivre

Pas d’information sur accès aux SAVS non spécifiques. Fin 2008, on totalise 1 640 places de SAVS et SSIAD spécialisés pour personnes handicapées.


Centres maternels


Caractéristiques

Nombre Localisation

Capacité

Observation

Accueil de femmes enceintes et de mères avec enfants

Structure relevant des conseils généraux

Article L 221-2 du Code de la Famille et de l’Aide Sociale (C.F.A.S)
Article 222-5 du C.F.A.S

22 centres en Ile de France

Pour Paris, 30 conventions avec établissements en province




Le VIH n’est pas ce qui motive l’admission et une majorité de femmes.

Demande de confidentialité du statut sérologique lors de la demande.
Limites signalées par les équipes hospitalières : certains critères d’admission peuvent sembler trop restrictifs. Par ex :accueil de mères de moins de 25 ans, accueil des enfants de moins de 3 ans uniquement.



Appartements de coordination thérapeutique

A.C.T


Caractéristiques

Localisation

Capacité

Observation

Décret du 3 octobre 2002 VIH et autres pathologies

Places financées

PARIS : 182

77 : 20

78 : 21

91 : 29

92 : 64

93 : 83

94 : 38

95 : 32

469 places financées en 2008

Diffus : 80 % des places

Places rares en proximité

d’hôpital

Difficultés d’aval vers le logement social et les dispositifs handicap

Programmation annuelle de nouvelles places
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconPac type groupe regional sage ile de france v4 nov 2010 porter a...

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france icon2. Articles publiés dans des actes de colloques / congrès
«Mon corps a-t-il un sexe ?» et «Qu’est-ce que le genre ?». Ouverture par Isabelle This Saint-Jean, Présidente du Conseil régional...

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconEt du Centre Mémoire de Ressources et de Recherches d’Ile de France

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconProgramme arcus vietnam/Ile-de-France/Région Midi-Pyrénées 2009

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconUniversité de Versailles Saint Quentin en Yvelines U. F. R médicale Paris Ile de France – Ouest

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconC onseil régional
«Bourse-Master Ile-de-France» auprès de l’établissement d’enseignement supérieur de mon choix

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconEntre la Mairie de l’île d’Arz, rue du Prieuré à l’île d’Arz ci-après dénommé le “

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconSur papier entête de la structure
«nom de la structure.», XX stagiaire(s) pour une durée de 2 mois minimum, dans le cadre de la subvention demandée au titre de l’appel...

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconStratégie Régionale de Tourisme Durable
«tourisme pour tous» et Résidences de Tourisme a été adopté le 7 décembre 2012 par la Région, en application de la Stratégie Régionale...

Agence regionale de l’hospitalisation d’ile de france iconBulletin officiel n°45 du 7 décembre 2015
«alerte attentat» en Ile-de-France et Vigilance renforcée sur le reste du territoire imposent des mesures particulières de vigilance...






Tous droits réservés. Copyright © 2017
contacts
exemple-d.com